IME Estuaire : une démarche centrée sur l'enfant

« Les besoins de compensation sont inscrits dans un plan élaboré en considération des besoins et des aspirations de la personne handicapée tels qu’ils sont exprimés dans son projet de vie, formulés par la personne elle-même ou, à défaut, avec ou pour elle par son représentant légal lorsqu’elle ne peut exprimer son avis ».

L’IME l’estuaire assure une prise en charge individuelle qui favorise le développement, l’autonomie et l’insertion des jeunes. Cet accompagnement est adapté aux âges et aux besoins des jeunes.

Le Document Individuel de Prise En Charge (DIPEC) ou le contrat de séjour constitue le document de référence pour mettre en œuvre cette individualisation. Document à valeur contractuelle signé par le Directeur de l’établissement et le représentant légal, il a pour but de fixer les modalités d’accueil de l’enfant et les engagements de l’usager, de sa famille, mais aussi de l’institution dans le cadre de la collaboration pour mettre en œuvre le projet personnalisé d’accompagnement. Il est signé lors de l’admission de l’enfant.

Le projet personnalisé d’accompagnement fixe les objectifs de l’accompagnement en vue de développer l’autonomie et favoriser l’intégration du jeune. Il fait l’objet d’évaluation sur la réalisation des objectifs et l’évolution de l’usager. Il existe donc un projet par enfant. Ce document est présenté au représentant légal dans les 6 mois qui suivent l’admission de l’enfant. Au préalable, une période d’évaluation a permis aux différents professionnels d’établir des bilans précis de là où en est l’enfant dans les apprentissages et dans son comportement au sein de son groupe d’activité.

Une réévaluation de ce projet est opérée à chaque évènement important de l’enfant, adolescent ou jeune adulte. Une évaluation et un bilan d’action sont présentés à la famille tous les ans.
Un référent est nommé auprès de chaque nouvel enfant accueilli. Il a pour mission de suivre le Projet Personnalisé d’Accompagnement et est l’interlocuteur privilégié de la famille.

Deux réunions sont au cœur du projet personnalisé d’accompagnement :

Réunion de synthèse : Pour chaque enfant, elle a lieu 1 fois par an. Elle réunit l’ensemble des personnes de l’équipe concernées par la situation de l’enfant et de sa famille. Elle est l’instance où est élaboré le projet individuel de l’enfant pour l’année à venir à partir des bilans annuels des paramédicaux, du psychologue, de l’éducateur et des différents intervenants.

Rencontre-famille/projet
: Chaque année, les parents sont destinataires d’un bilan pluridisciplinaire écrit concernant la situation de leur enfant.
Une fois par an, le projet personnalisé d’accompagnement est présenté aux parents, discuté, négocié et finalisé avec eux.

Le travail en partenariat avec la famille

Axe essentiel de la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, le travail avec les familles fait l’objet de dispositions spécifiques.
Ainsi, conformément à la règlementation différents outils de communication sont transmis à la famille :
Un livret d’accueil décrivant le fonctionnement de l’IME
Un règlement de fonctionnement
Un document individuel de prise en charge qui engage contractuellement l’équipe de professionnels, le jeune et sa famille autour du projet personnalisé ou contrat de séjour
Le projet personnalisé d’accompagnement du jeune

Des temps de participation des familles sont également prévus formellement :

Les rendez-vous famille tout au long de l’année, proposés par l’éducateur référent, la psychologue (en amont des ESS notamment) et/ou le cadre socio-éducatif
Les contacts mail et téléphoniques
La rencontre famille/projet

Au-delà de ces temps formels de rencontres, des demandes de rendez-vous (par mail ou par téléphone) peuvent être formulées à tout moment.
La famille participe pleinement à ce qui lui revient de droit : l’éducation de son enfant. Au-delà du simple respect de ce droit fondamental, intervient aussi la nécessité de travailler à la généralisation des acquis par leur transposition régulière dans le milieu de vie de l’enfant, ce qui ne saurait se faire dans l’implication effective des parents.

Consultez notre documentation sur le partenariat « IME Famille » :